Itineraires

Marie et les nombreuses Marie de nos jours : le livre entre foi et vie d’une ursuline

 Maria e le tante Marie dei nostri giorni: il libro tra fede e vita di una  orsolina   DCM-006
04 juin 2022

Naike Monique Borgo est une jeune religieuse qui s'occupe depuis dix ans de la communication du diocèse de Vicenza. Elle fait partie des Ursulines du Sacré-Cœur de Marie et vient d'écrire La Grammaire de Marie, qui est un livre et aussi quelque chose de plus, rythmé par une alternance de passages de l'Evangile, de méditations, d'expériences de vie et de quelques images.

Chiara Giaccardi écrit dans la préface : « Marie, avant tout, est une grammaire de la connexion. Nous le voyons dans le récit de la visitation, une célébration du lien indissoluble entre les genres, les générations, l'histoire ordinaire et extraordinaire, l'humain et le divin, le quotidien et l'éternité.

Mais c'est aussi une grammaire du paradoxe. Marie nous aide, par toute sa vie et pas seulement par ses paroles, à habiter avec fécondité la tension entre la vitalité et les formes sociales, l'humilité et l'audace, la loi et la plénitude débordante (...). 

Et en effet, Marie nous donne une grammaire du surplus : ce « plus » qui est la bonne nouvelle à apporter à tous. Comme l'écrit Naike, « la grammaire de l'ordinaire est perturbée par l'irruption de l'extraordinaire, qui transfigure le quotidien et le rend immense ».

Le quotidien de l'auteure l'amène à rencontrer des personnes différentes et donc uniques. La jeune mère, la journaliste expérimentée, le prisonnier ayant fait des études universitaires, le violoniste de rue et l'ancien professeur de musique, ainsi que des femmes actives, des professionnelles, des mères, des épouses, des religieuses.

La postface est de Francesco Occhetta, jésuite, conférencier, journaliste professionnel et communicateur lui aussi. « Dans l'Ecriture — écrit-il — les versets qui parlent de Marie sont très peu nombreux. Les rares fois où elle apparaît dans les Evangiles, elle est en pénombre, toujours en relation avec son Fils, ouverte et à l'écoute de la volonté de Dieu pour rester fidèle à son oui.

Et pourtant, lorsque ces quelques versets sont lus et vécus par des disciples femmes et hommes de tous les temps, ils engendrent des révélations privées ou des livres denses comme celui de sœur Naike. La spiritualité mariale enseignée par des cœurs simples et bons prolonge et interprète la Parole révélée, la fixe dans le temps et devient chair en ceux qui la reçoivent. Elle parle avec le langage et les visages de notre époque ». (DCM)