· Cité du Vatican ·

Dans son message «Urbi et Orbi» le Pape invite à ne pas s’habituer aux tragédies et aux conflits de notre temps

L’espérance est plus forte

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
28 décembre 2021

«Nombreuses sont les difficultés de notre temps, mais plus forte est l'espérance» que Noël apporte au monde. Devant un grand nombre de fidèles rassemblés place Saint-Pierre malgré la pluie, le Pape François a lu le message consolateur «Urbi et Orbi» adressé à l'humanité par Dieu qui s'est fait Enfant. En se présentant à la Loggia des Bénédictions de la basilique vaticane le samedi 25 décembre à midi, le Souverain Pontife a rappelé comment «en ce temps de pandémie», non seulement «la capacité des relations sociales est mise à rude épreuve», mais «également au niveau international, il y a le risque de ne pas vouloir dialoguer», en faisant «le choix de raccourcis» impropres à conduire «à la solution des conflits». Et François a énuméré une à une les situations de conflit et de souffrance dans les différentes zones géographiques des divers continents et entre les différentes catégories de personnes. «En venant dans le monde, en la personne du Verbe incarné, a-t-il expliqué, Dieu nous a montré le chemin de la rencontre et du dialogue. En effet, il s'est incarné lui-même dans cette voie, afin que nous puissions la connaître et la suivre avec confiance et espérance». La veille au soir, en célébrant la Messe de Minuit, le Pape, dans son homélie, avait fait l'éloge de la petitesse, soulignant que Dieu y descend et ne chevauche pas dans la grandeur.

Pages 2 et 3