· Cité du Vatican ·

Jean-Paul i er sera béatifié le 4 septembre 2022

L’humilité a été l’antienne de son magistère

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
04 janvier 2022

Le Pape Jean-Paul i er, qui a vécu 33 jours, sera béatifié le 4 septembre 2022 lors d’une Messe célébrée dans la basilique Saint-Pierre de Rome. L’annonce en a été faite par la vice-postulatrice de la cause, Stefania Falasca. Le Pape François présidera la béatification de son prédécesseur, en tant qu'Evêque de Rome.

C’est le 13 octobre dernier que François avait reconnu un miracle accompli en 1978 par l'intercession de Jean-Paul i er. Le patriarche de Venise, Albino Luciani, avait été élu Pape le 26 août 1978. Il est décédé le 28 septembre suivant, au terme d’un pontificat extrêmement bref de seulement 33 jours. Le «Pape au sourire» a marqué les esprits par sa simplicité, son goût des échanges simples et informels, notamment avec les enfants. Il a gardé une grande popularité en Italie et dans le reste du monde. Une procédure de béatification a été lancée en 2003, après que la conférence épiscopale brésilienne a lancé une pétition en faveur de sa béatification dans les années 1990.

Jean-Paul i er sera le sixième Pape du xx e siècle à être inscrit dans l’album des bienheureux. Quatre Papes du siècle dernier ont déjà été canonisés, recouvrant de larges pans de l'histoire de l'Eglise, avant et après le Concile Vatican ii : Pie x (1903-1914), Jean xxiii (1958-1963), Paul vi (1963-1978) et Jean-Paul ii (1978-2005). Le Pape François a personnellement canonisé Jean xxiii et Jean-Paul ii en 2014, avant de béatifier Paul vi la même année, puis de le canoniser en 2018.

Depuis quelques mois, la maison du village de Canale d'Agordo, dans le nord de l'Italie, où Albino Luciani est né en 1912, est à nouveau ouverte aux visiteurs après une longue restauration.L'humilité est l'un des grands enseignements du Pape Luciani, il en avait parlé sur le trône de Pierre lors de l'audience du 6 septembre 1978, presque comme pour dire: «C'est l'antienne d'entrée de mon pontificat». Mais c'est un sentiment qui traverse tout son magistère, même en tant qu'évêque. L'image qu'il a souvent utilisée est celle du petit âne de Jérusalem qui, s'il portait notre Seigneur, ne pouvait certainement pas penser que les applaudissements du peuple étaient pour lui. Cet enseignement de Luciani reste donc dans l'histoire, comme sa vertu spécifique.