· Cité du Vatican ·

Le paradoxe de la mondialisation selon Edgar Morin

Le grand paradoxe des murs

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
16 novembre 2021
Où va l’Amérique latine avec ses murs urbains? Où va l’Europe de l’est et une partie du Moyen-Orient avec cette demande d’élever et d’approuver des murs dans le seul but d’empêcher les flux migratoires d’arriver dans des lieux plus sûrs pour leur existence? Les murs anti-migrants sont nombreux dans le monde et ont souvent été construits avec des motivations uniquement apparentes, relatives à la sécurité de la politique intérieure. En 2013 a été construit celui entre le Yémen et l’Arabie saoudite, sous prétexte des infiltrations terroristes; en 2014 celui entre la Bulgarie et la Turquie, mesurant trente kilomètres, précisément pour empêcher les flux migratoires; en 2010 celui entre Israël et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

paywall-offer
Chère lectrice, cher lecteur,
la lecture de L’Osservatore Romano dans toutes ses éditions est réservée aux abonnés.,