· Cité du Vatican ·

Les risques de l’«homo viator» rappelés par François au cimetière militaire français

Le chemin: ni une promenade ni un labyrinthe

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
09 novembre 2021
Dans la courte et intense homélie qu'il a prononcée le 2 novembre pour la commémoration des morts au cimetière militaire français de Rome, le Pape a rappelé que notre vie est un voyage et qu'un voyage «n'est pas une promenade» et «n'est pas non plus un labyrinthe»; et qu'il est donc important que «le dernier pas nous trouve en train de marcher, et non pas en train de tourner en rond; dans le voyage de la vie et non pas dans un labyrinthe sans fin [...] le dernier pas nous trouve en train de marcher». Ce qui est frappant, c'est l'insistance avec laquelle le Saint-Père a voulu faire la distinction entre des gestes qui sont en fait très semblables: d'un point de vue purement physique, celui qui marche, celui qui se plaît à flâner et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

paywall-offer
Chère lectrice, cher lecteur,
la lecture de L’Osservatore Romano dans toutes ses éditions est réservée aux abonnés.,