· Cité du Vatican ·

Livres

Pensées et paroles de deux théologiennes

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
06 novembre 2021

« J'ai voulu écrire sur la Trinité - parfois aussi appelée Triunité - juste pour dire qu'il est possible de vivre d'une autre manière », souligne Antonietta Potente dans l'introduction de son livre : Scrutare il mistero. Riflettendo sulla Trinità (Scruter le mystère. En réfléchissant sur la Trinité), publié aux éditions Paulines. Un petit texte, également en termes de taille, qui a une « écriture circulaire, où les thèmes et les concepts vont et viennent », qui « imite le mouvement trinitaire mais aussi la vie malgré son mouvement désordonné ». Sept chapitres, 94 pages, pour réfléchir ensemble avec la sœur de l'Ordre dominicain de Saint Thomas d'Aquin, théologienne-enseignante-écrivaine, qui a vécu pendant près de vingt ans en Bolivie.  « Cette terre, dit-elle, m'a appris beaucoup de choses ».

*   *   *

Giovanni della Croce. La festa dello spirito (Jean de la Croix. La fête de l’esprit) est le livre, publié aux éditions Lindau, écrit par sœur Cristiana Dobner, carmélite déchaussée à Concenedo di Barzio (Lecco ; Italie), études sur Edith Stein, Etty Hillesum, Adrienne Von Speyr, traductrice raffinée, théologienne. Poète, théologien, saint depuis 1726, docteur de l'Eglise depuis 1926, le grand carme espagnol se distingue dans l'histoire de la mystique. L'auteure le célèbre, reparcourant sa biographie et sa pensée, à travers l'analyse de son dernier poème : Fiamma d'Amor viva, composé peu avant sa mort en 1591. (DCM )