· Cité du Vatican ·

La douleur du Pape pour les abus sexuels en France

Le temps de la honte

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
12 octobre 2021

«Douleur» et «honte» pour le scandale accablant des abus sexuels dans l’Eglise qui est en France, dont a fait état le rapport de la Commission indépendante rendu public le 6 octobre, ont été exprimées par le Pape au terme de l’audience générale, au cours des saluts aux fidèles présents.

Sœurs et frères, hier, la conférence épiscopale et la conférence des religieux et des religieuses de France ont reçu le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise, chargée d’évaluer l’ampleur du phénomène des agressions et des violences sexuelles commises sur les mineurs à partir de 1950. Malheureusement, le nombre en est considérable. Je désire exprimer aux victimes ma tristesse et ma douleur pour les traumatismes qu’elles ont subis et ma honte, notre honte, ma honte, pour la très longue incapacité de l’Eglise à les mettre au centre de ses préoccupations, et je les assure de ma prière. Et je prie et prions tous ensemble: «A toi Seigneur la gloire, à nous la honte»: c’est le moment de la honte. J’encourage les évêques et vous, chers frères, qui êtes venus ici partager ce moment, j’encourage les évêques et les supérieurs religieux à continuer à faire des efforts afin que de semblables drames ne se reproduisent plus. J’exprime aux prêtres de France ma proximité et mon soutien paternel devant cette épreuve, qui est dure mais salutaire, et j’invite les catholiques français à assumer leur respon-sabilité pour garantir que l’Eglise soit une maison sûre pour tous. Merci.