· Cité du Vatican ·

A l’Angelus le Pape François appelle à ne pas fermer les portes aux migrants

Un regard d’espérance

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
28 septembre 2021

A l’issue de la prière de l’Angelus du dimanche 26 septembre, 107e Journée mondiale du migrant et du réfugié, François a exhorté à ne pas fermer les portes aux personnes déracinées et à se tenir aux côtés des plus vulnérables. «Il est nécessaire de marcher ensemble, sans préjugés et sans peur, en se tenant aux côtés des personnes les plus vulnérables: les migrants, les réfugiés, les personnes déplacées, les victimes de la traite et les personnes abandonnées. Nous sommes appelés à construire un monde de plus en plus inclusif qui n'exclut personne», a rappelé le Pape François.

Le Souverain Pontife a invité les fidèles à porter leurs regards sur le monument de la place Saint-Pierre qui représente une longue barque sur laquelle voguent des personnes cherchant refuge, des personnes de toute époque, protégées par les ailes d’un ange. Cette œuvre en bronze, intitulée «Les Anges inconscients», est signée par le sculpteur canadien Timothy Schmalz. Inspirée d’un passage de l’épître de saint Paul aux Hébreux, «N’oubliez pas l’hospitalité: elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges», elle a été installée en septembre 2019. Dans son message pour cette journée sur le thème «Vers un nous toujours plus grand», François soulignait que «nous sommes tous dans la même barque et nous sommes appelés à nous engager pour qu’il n’y ait plus de murs qui nous séparent, qu’il n’y ait plus les autres, mais un seul nous, aussi grand que toute l’humanité».

Page 4