· Cité du Vatican ·

« Vite riflessi » : Edith Stein et la philosophie

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
04 septembre 2021

Angela Ales Bello, professeure émérite d'histoire de la philosophie contemporaine à l'université du Latran, compte parmi les plus grands experts et traducteurs d'Edith Stein. Après plusieurs décennies de « fréquentations » stimulantes, elle la considère comme une amie.

Ce n'est certainement pas par hasard que son Assonanze e dissonanze. Dal diario di Edith Stein, est édité dans la collection « Vite riflesse » de Mimesis. A partir du 20 mars 2020, Angela Ales Bello lance en effet « deux journaux intimes parallèles à distance de presque un siècle »,  le sien, écrit personnellement, et celui d'Edith.

Il s'agit d'un entretien sur un ton intimiste, l'auteure s'adressant directement à la protagoniste de ses études, que le monde connaît également comme Thérèse Bénédicte de la Croix, d'origine juive, religieuse chrétienne, philosophe et mystique allemande de l'Ordre des Carmélites déchaussées, victime de la Shoah, morte à Auschwitz le 9 août 1942.

Le journal d'Edith, proclamée sainte en 1998 par le Pape Jean-Paul II qui, l'année suivante, la déclara patronne d'Europe, se superpose aux pensées d'Angela Ales Bello.