· Cité du Vatican ·

Le Pape clôture le Congrès eucharistique international de Budapest

Jésus, pain rompu pour un monde fraternel et accueillant

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
14 septembre 2021

L’Eucharistie élevée vers le ciel bleu de Budapest, devant cent mille fidèles recueillis en prière sur la place historique des héros, est l’image — représentative et lumineuse — de la Statio orbis qui, du cœur de l’Europe, a fait retentir avant-hier un message puissant de fraternité et d’espérance dans le monde entier. C’est le Pape François qui a élevé l’hostie, au cours de la Messe de clôture du Congrès eucharistique international,  commençant ainsi dans la capitale hongroise, le dimanche  12 septembre, son 34e voyage international qui s’est ensuite poursuivi en terre slovaque.  

Le fil conducteur de cet itinéraire est précisément l’invitation à abandonner la logique des fermetures et des divisions pour embrasser celle de l’accueil et de la solidarité. Le Pape l’a répété a plusieurs reprises au cours des six heures passées à Budapest, puis il a renouvelé son appel au cours des premières rencontres en Slovaquie, où il est arrivé dans l’après-midi du dimanche et où il restera jusqu’au mercredi 15.