· Cité du Vatican ·

La douleur du Pape suite à l’assassinat du père Olivier Maire

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
18 août 2021

«Je suis heureux de saluer les personnes de langue française! J’ai appris avec beaucoup de douleur le meurtre du père Olivier Maire. J’adresse mes condoléances à la communauté religieuse des Mont-fortains à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, ainsi qu’à sa famille et à tous les catholiques de France. Je vous assure de ma compassion et de ma proximité spirituelle. J’adresse à tous ma bénédiction!», a dit le Pape à l’issue de l’audience générale, lors de son salut aux pèlerins francophones présents.

La Messe d’obsèques du père Olivier Maire, s’est tenue dans l’après-midi du 12 août dans la basilique Saint-Louis-Marie Grignon-de-Montfort, là où le prêtre avait été ordonné 31 ans auparavant. Une cérémonie émouvante en présence des proches du prêtre défunt, des membres de la famille montfortaine, ainsi que de plusieurs personnalités. Le gouvernement était représenté par le ministre de la justice, M. Eric Dupont-Moretti. Mgr Andrea Ferrante, représentait le nonce apostolique en France. Etaient également présents plusieurs évêques français. Les fidèles ont pu prendre place à l’intérieur de la basilique, tandis qu’un écran géant avait été installé sur le parvis pour permettre de suivre aussi la cérémonie de l’extérieur. Celle-ci a débuté par plusieurs témoignages d’hommage à Olivier Maire, de sa famille proche ainsi que de sa communauté. «Tu es resté un homme simple très accessible, qui ne fait pas de bruit mais qui avance. Partout où tu es passé, tu as marqué les personnes» a ainsi relevé le frère Daniel Busnel, conseiller provincial des missionnaires Montfortains qui a tenu à souligner aussi la fécondité spirituelle du père Olivier, en relevant notamment que le jour de son décès, le 9 août, commençait la mission des montfortains aux Mexique. Le père Luiz Augusta Stefani, de nationalité brésilienne, actuel supérieur général des Montfortains, a également pris la parole, soulignant l’incroyable élan de solidarité à travers le monde envers sa communauté, après le meurtre du prêtre français. «La mort du père Olivier a provoqué une explosion de solidarité. Jamais la famille montfortaine n’avait reçu autant de messages, partout dans le monde, a t-il relevé. Avec sa mort triste et violente, le père Olivier continue à évangéliser». Le vice-provincial des missionnaires montfortains, le père Robert Chapotte, dans son homélie est revenu sur l’Evangile de Jean où le Christ s’étonne de la crainte de ses disciples après avoir calmé la tempête sur la Mer de Galilée. «Passer sur l’autre rive? Vivre des tempêtes? Olivier a connu cela. Il en parlait», a t-il souligné. «Il -avouait ses craintes sur les nombreuses rives que sa vie missionnaire lui a donné l’occasion de découvrir particulièrement en Haïti, en Ouganda, en Afrique».