· Cité du Vatican ·

A l’issue de l’Angelus du 15 août, et suite au tremblement de terre, le Pape a exprimé sa proximité aux habitants du pays

Haïti une tragédie sans fin

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
18 août 2021

«Ces dernières heures, un fort tremblement de terre s’est produit en Haïti, faisant de nombreux morts et blessés et des dégâts matériels importants. Je tiens à exprimer ma proximité avec ces personnes chères qui ont été durement touchées par le tremblement de terre. Tout en élevant mes prières au Seigneur pour les victimes, j’offre mes paroles d’encouragement aux survivants, dans l’espoir que la communauté internationale leur témoigne un intérêt partagé et que la solidarité de tous puisse atténuer les conséquences de la tragédie», a déclaré François au terme de la prière de l’Angelus en la solennité de l’Assomption.

Le 14 août 2021, deux fortes secousses de 7,2 sur l’échelle de Richter ont semé la destruction et la mort. La zone la plus touchée est le sud, avec des dégâts humains et matériels difficiles à évaluer dans des endroits difficiles d’accès, notamment à Jérémie, Grand’Ande, Nippes, Les Anglais, Aquinoise et Les Cayes. L’épicentre du séisme se trouvait à 20 km de la ville de Petit Trou de Nippes, à environ 150 km à l’ouest de la capitale Port-au-Prince, à une profondeur de 10 km, mais il a été ressenti jusqu’en Jamaïque.

A ce jour, 1.419 morts et plus de 7.000 blessés sont à déplorer, selon un bilan qui ne cesse de s’alourdir. Ce nouveau drame a réveillé les souvenirs traumatisants de la catastrophe de 2010, lorsqu’un autre tremblement de terre dévastateur avait fait 200.000 morts et déplacé des milliers de personnes.

Ce nouveau séisme aggrave encore plus une situation déjà catastrophique en Haïti. Le pays est en effet en proie à une crise politique, après l’assassinat du président Jovenel Moïse il y a un peu plus d’un mois par un commando d’hommes armés. Par ailleurs la pandémie de coronavirus a fait de très nombreuses victimes, mettant le système de santé haïtien à genoux, d’autant plus que presque personne n’a reçu à ce jour de couverture vaccinale.

Aujourd’hui, la solidarité s’est mise en marche. Dans cette perspective, Caritas Internationalis a lancé une vaste campagne de collecte à l’adresse www.caritas.org/donate-now/haiti-earthquake-2021/. Les besoins sont nombreux en termes de nourriture, d’eau potable, de tentes, de kits d’hygiène et de médicaments. Les témoignages sur place parlent d’une situation chaotique, dont l’ampleur reste encore à saisir.

Page 3