· Cité du Vatican ·

A Kinshasa naît la Fondation Pape François pour l’Afrique

Sœur Rita et les «dernières»

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
03 août 2021
En les regardant de près, certaines ne sont guère plus que des petites filles. Onze ou douze ans, tout au plus. Les plus grandes ont environ 17 ans. Beaucoup d’entre elles — deux sur six d’après les statistiques — sont déjà mères, ou tout au moins mariées parce qu’elles ont été données en mariage à un âge précoce par leur famille afin de gagner un peu d’argent avec la dot. Le regard semble triste sous les tresses et les queues de cheval qui maintiennent en ordre les cheveux crépus, mais il s’illumine devant les nouvelles activités et les nouveaux projets qui leur sont proposés par la fondation «Pape François pour l’Afrique», un organisme récemment institué et béni par le Pape, qui a pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

paywall-offer
Chère lectrice, cher lecteur,
la lecture de L’Osservatore Romano dans toutes ses éditions est réservée aux abonnés.,
En vous abonnant avent le 30 septembre vous pourrez bénéficier de l'offre promotionnelle de €20 par an.