· Cité du Vatican ·

Une relation difficile avec la foi, un combat familial déchirant et la lecture providentielle de l’encyclique

Rêver comme une seule humanité

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
03 août 2021
Mon père, un homme extraordinaire et aimant, est mort à l’improviste en juin 2020. Ma mère et nous, ses six enfants, avons eu le cœur brisé. Ensuite, en mars, le jour de l’anniversaire de mon père, ma mère bien-aimée est morte elle aussi de façon tout à fait inattendue. Il m’est encore difficile de tout assimiler; il me semble vivre dans un roman une histoire à laquelle je ne crois pas. La force du deuil ébranle et désoriente; les fondations que tu considérais autrefois solides deviennent friables, les idées que tu soutenais autrefois avec fermeté commencent à te glisser entre les doigts. Le deuil apporte également une grande et terrible soif de réponses, d’être rassuré, d’être consolé. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

paywall-offer
Chère lectrice, cher lecteur,
la lecture de L’Osservatore Romano dans toutes ses éditions est réservée aux abonnés.,
En vous abonnant avent le 30 septembre vous pourrez bénéficier de l'offre promotionnelle de €20 par an.