· Cité du Vatican ·

La proximité du Pape suite à l’incendie de l’hôpital de Nassiriya

Irak: Une tragédie dans la tragédie

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
20 juillet 2021

Le Pape François assure de sa «proximité spirituelle toutes les personnes frappées par le tragique incendie du service d’isolement covid de l’hôpital al-Hussein de Nassiriya», qui a provoqué soixante-dix victimes. C’est ce qu’écrit le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat, dans un télégramme en anglais adressé à Mgr Mitja Leskovar, nonce apostolique en Irak. «Profondément attristé», — poursuit le message — le Pape «prie en particulier pour ceux qui sont morts et pour le réconfort de leurs familles et de leurs amis qui en pleurent la perte», et il invoque sur les «patients, sur le personnel et sur les agents de santé» la bénédiction divine, afin qu’elle apporte «consolation, force et paix». Le terrible incendie, qui dans la nuit de lundi à mardi 12 juillet a détruit l’unité covid-19 de l’hôpital, a également provoqué 22 blessés. Le service comprenait 70 lits. C’est une tragédie dans la tragédie: les cas de contamination en Irak connaissent une augmentation dramatique face à un système sanitaire extrêmement fragile. En avril, à Bagdad, capitale irakienne, un incendie dans un hôpital pour malades de covid avait fait 82 victimes et 110 blessés.