· Cité du Vatican ·

Décès du cardinal congolais Laurent Monsengwo Pasinya

cq5dam.thumbnail.cropped.500.281.jpeg
20 juillet 2021

Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque émérite de Kinshasa, en République démocratique du Congo, est décédé à l’âge de 81 ans dans l’après-midi du dimanche 11 juillet dans une clinique près de Paris. Il était né le 7 octobre 1939 à Mongobele, dans le diocèse d’Inongo, province de Bandundu, et avait été ordonné prêtre le 21 décembre 1963. Elu à l’Eglise titulaire d’Acque Nuove di Proconsolare le 13 février 1980 et nommé évêque auxiliaire d’Inongo, il avait reçu l’ordination épiscopale le 4 mai suivant de Jean-Paul ii au cours de son premier voyage apostolique en Afrique. Le 7 avril 1981, il était devenu auxiliaire de Kisangani, et le 1er septembre 1988, il avait été promu archevêque métropolitain de Kisangani. Le 6 décembre 2007, Benoît xvi l’avait transféré au siège archi-épiscopal métropolitain de Kinshasa et l’avait ensuite créé et publié cardinal lors du consistoire du 20 novembre 2010, lui assignant le titre de Santa Maria Regina Pacis a Ostia Mare. En 2012, le cardinal avait prêché les exercices spirituels à la curie romaine en présence du Pape. En octobre de la même année, il avait été président délégué à la xiii e assemblée générale ordinaire du synode des évêques sur le thème: «La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne». Le 13 avril 2013, le Pape François l’avait nommé membre du Conseil des cardinaux pour l’aider dans la gestion de l’Eglise universelle et pour la révision de la Constitution apostolique «Pastor bonus» sur la Curie romaine. Le 1er novembre 2018, le cardinal avait renoncé à la charge pastorale de l’archidiocèse de Kinshasa et le 12 décembre suivant, à sa charge de membre au sein du Conseil des cardinaux. Ayant appris la nouvelle de son décès, le Pape François a fait parvenir le télégramme suivant, en français, au cardinal capucin Fridolin Ambongo Besungu, successeur du défunt cardinal sur le siège de Kinshasa.

Ayant appris avec tristesse le décès du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque émérite de Kinshasa, je vous adresse mes vives condoléances ainsi qu’à sa famille, aux évêques auxiliaires et aux fidèles des diocèses d’Inongo, de Kisangani et de Kinshasa dont il a été successivement le pasteur. Je demande au Père de toute miséricorde d’accueillir dans sa paix et dans sa lumière cet exégète, cet homme de science, ce grand homme spirituel et ce pasteur intensément dévoué au service de l’Eglise, partout où il a été appelé. Attentif aux besoins des fidèles, rempli de courage et de détermination, le cardinal Monsengwo a consacré sa vie de prêtre et d’évêque à l’inculturation de la foi et à l’option préférentielle pour les pauvres. Il a ainsi incarné la mission prophétique de l’Eglise. Homme épris de justice, de paix et d’unité, il s’est fortement impliqué dans le développement humain intégral en République démocratique du Congo. Le cardinal Monsengwo a été une grande figure écoutée et respectée de la vie ecclésiale, sociale et politique de la nation et s’est toujours engagé pour le dialogue et la réconciliation de son peuple. Sa contribution a été significative pour l’avancée du pays. Fidèle et proche collaborateur ces dernières années, il n’a cessé d’apporter sa contribution à la vie de l’Eglise universelle. En gage de réconfort, je vous adresse la Bénédiction apostolique, ainsi qu’aux évêques auxiliaires, aux prêtres, aux personnes consacrées, à la famille du cardinal défunt et à ses proches, aux diocésains et à toutes les personnes qui prendront part à la célébration des obsèques.

François pp.