Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Vingt millions de personnes souffrent de la faim au Sahel

· Dénonciation de la Fédération internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant rouge dénonce ·

La situation déjà dramatique est aggravée par le conflit au Mali

Vingt millions de personnes au Sahel, la région intermédiaire entre l'Afrique septentrionale et subsaharienne, souffrent d'une  situation alimentaire grave, selon ce que révèle la Fédération internationale des Sociétés de la Croix  Rouge et du Croissant rouge. Ce nombre inclut les quatre millions trois cent mille Maliens environ exténués par la guerre qui se prolonge dans leur pays. « Quelque 20 millions de personnes dans tout le Sahel souffrent encore de pénuries alimentaires graves », a déclaré le président de la Fédération, le Japonais Tadateru Konoe, à l'ouverture d'une réunion qui s'est tenue à Nouakchott, capitale de la Mauritanie.

A la rencontre ont participé les représentants des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant rouge  de dix pays du Sahel, le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Tchad, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal. Selon Konoe, la santé des populations au Sahel est compromise par la faiblesse des infrastructures et des systèmes de santé de nombreux pays de la région. Actuellement, a expliqué encore Konoe, « le risque d'épidémies est accru par la mauvaise qualité de l'eau, des services d'hygiène et sanitaires, par la malnutrition et le manque de personnel de santé ».

Le conflit au Mali a contribué à augmenter brusquement le nombre déjà élevé de personnes souffrant de la faim au Sahel. La crise en cours depuis des années également dans ce pays a connu une accélération immédiate. Comme on l'a dit, cinq millions de personnes n'ont pas accès aux sources de subsistance et plus d'un million et demi sont des enfants qui se trouvent dans de très graves conditions de malnutrition.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

16 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME