Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Une tragédie indescriptible

· Le prince Charles d’Angleterre intervient à propos des persécutions des chrétiens au Moyen-Orient ·

Londres, le 5 novembre. Face à la « tragédie indescriptible » de la persécution chrétienne, aucun responsable religieux, en particulier musulman, ne peut faire semblant de rien et de choisir de rester en silence. Tel est le sens du puissant appel que le prince Charles d’Angleterre a lancé hier dans un message enregistré à l’occasion de la publication du rapport 2014 sur la liberté religieuse dans le monde. Une recherche, réalisée par « Aide à l’Eglise en détresse », qui fait apparaître clairement que les chrétiens sont « la minorité religieuse la plus persécutée ». Comme l’a démontré également de façon dramatique le dernier épisode sanglant de haine religieuse qui a eu lieu précisément au cours des mêmes heures au Pakistan, où un couple de jeunes chrétiens a été brûlé vif après avoir été accusé de blasphème.

Selon l’héritier au trône britannique, « les événements horribles et déchirants de l’Irak et de la Syrie ont replacé le thème de la liberté religieuse et des persécutions au centre de l’actualité internationale ». Il s’agit précisément d’une « tragédie indescriptible », car « le christianisme est aujourd’hui pris pour cible au Moyen-Orient, dans une région où les chrétiens ont vécu pendant deux mille ans, en coexistant de façon spécifique pendant des siècles avec des peuples d’autres confessions religieuses ». 

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

23 août 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME