Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

​Une réponse toujours prête et solidaire

· ​Le modèle ecclésial de l'accueil aux migrants ·

Au cours de la période pascale les initiatives humanitaires promues par l'Eglise en faveur des migrants se sont intensifiées. On note en particulier celle de la Caritas italienne et de la communauté de Sant’Egidio, qui ont effectué une mission concrète à Addis Abeba (Etiopia) pour ouvrir le premier couloir humanitaire à partir de l'Afrique, selon le protocole signé à Rome le 12 janvier 2017. Le protocole d'entente avec l'Etat italien est financé par les fonds du 8×1000 de la Conférence épiscopale italienne et prévoit, en deux ans, le transfert de 500 réfugiés érythréens, somaliens et du Soudan du Sud des camps éthiopiens. Une grande satisfaction a été exprimée par l'archevêque métropolitain d'Addis Abeba et président de la Conférence épiscopale d’Ethiopie et d'Erythrée, le cardinal Berhaneyesus Demerew Souraphiel, et par la Caritas Ethiopie. 

Les agences de l'Onu engagées dans la gestion des réfugiés ont offert leur pleine collaboration, ainsi que l'a fait l'Arra, l’agence d'Etat qui s'occupe des plus de 850.000 réfugiés présents en Ethiopie, pays leader en Afrique dans l'accueil des réfugiés.
Un autre lieu symbole de l'accueil, en Italie, et malheureusement théâtre de tragédies humaines est l'île de Lampedusa, où le père Michael Czerny, sous-secrétaire de la section migrants et réfugiés du dicastère pour le service du développement humain intégral, a décidé de passer les fêtes de Pâques pour approcher le drame de tant de réfugiés. Le prêtre jésuite canadien a vécu le triduum pascal dans la paroisse San Gerlando, accueilli par le curé, le père Carmelo La Magra, afin de faire sentir à la communauté locale la proximité du Pape et pour se rendre compte en personne de ce qui se passe sur l'île. «J'ai toujours pensé — a dite le père Czerny à l'hebdomadaire catholique d'Agrigente, “L’Amico del Popolo” — que notre section du dicastère est née à Lampedusa, quand le Pape François est venu ici lors de son premier voyage apostolique. Il n'est pas impossible qu'il ait alors décidée d'établir un programme spécial pour répondre à ce drame des migrants et aux grands besoins qui se manifestent après les débarquements».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

21 août 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME