Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Une protection internationale pour les réfugiés

· Intervention du Saint-Siège à Genève ·

Nous publions la traduction de l’intervention prononcée le 26 juin 2013, par S.Exc. Mgr Silvano M. Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège auprès du Bureau des Nations unies et des institutions internationales à Genève, au cours de la 57e rencontre du Comité permanent du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR)

Madame la présidente,

Encore une fois, la violence est en train de causer la dispersion forcée de centaines de milliers de personnes. La délégation du Saint-Siège note avec regret qu’au cours des douze derniers mois le nombre de personnes dont l’UNHCR prend soin dans le monde a augmenté. Cette augmentation est presque toujours due à la persistance de conflits armés, alors qu’actuellement les Etats concernés, les structures régionales et la communauté internationale dans son ensemble manquent  de la volonté politique de dialoguer et de trouver des solutions politiques pacifiques. Les armements n’aideront pas à équilibrer l’influence des groupes en conflit et ne serviront qu’à tuer plus de civils et à déraciner plus de familles. Ce témoignage tragique confirme encore une fois qu’avec la guerre on perd tout, alors qu’avec la paix il y a tout à gagner.

Madame la présidente, ma délégation se réjouit que, en ce moment de plus grande dispersion des personnes, le Haut-Commissariat ait entamé des efforts pour analyser le rôle des communautés confessionnelles en ce qui concerne la protection. Le dialogue du  Haut-Commissariat sur la foi et sur la protection, en décembre dernier, a été l’expression positive de la convergence des personnes de foi sur le fait d’accorder la priorité à la compassion, à la solidarité et au dialogue respectueux, comme méthode adaptée pour répondre le fléau des réfugiés.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME