Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Un monde où meurent vingt mille enfants par jour

· Encore bien loin d’être atteint le premier objectif du millénaire pour l’élimination de l’extrême pauvreté ·

La Journée mondiale pour  l’élimination de la pauvreté, célébrée aujourd’hui, a cette année pour thème : « Travailler ensemble pour un monde sans discrimination: S’appuyer sur l’expérience et la connaissance des personnes vivant dans l'extrême pauvreté ». La journée rappelle le premier des objectifs du millénaire. Celui-ci est encore loin d’être atteint. Un milliard de personnes chaque année vont dormir avec la faim, un milliard vivent dans des logements précaires et malsains, un milliard et demi n’ont pas d’assistance médicale, deux milliards et demi n’ont pas  de services d’hygiène et, pour toutes ces raisons, vingt mille enfants meurent chaque jour. Hier a été rendu public le rapport de l’UNICEF, l’agence de l’ONU au service de l’enfance, dont il résulte qu’au début de l’année au Niger sont morts de malnutrition plus de 2500 enfants âgés de moins de 5 ans, un sur cent dans le pays du Sahel.

La Journée d’aujourd’hui suit immédiatement celle de l’Alimentation, leur date coïncidant d’une manière qui n’a pas été intentionnellement voulue, mais assurément significative. Le 16 octobre est l’anniversaire de la fondation de la FAO, l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture, alors que le 17 est celui du rassemblement en 1987 de cent mille défenseurs des droits humains au Trocadéro à Paris, organisé par Aide à toute détresse-Quart monde, le mouvement fondé en France par le prêtre d’origine polonaise Joseph Wrzesinski.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

22 septembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME