Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

​Si les journaux appellent la pédophilie par un autre nom

Depuis quelque temps, la magistrature italienne enquête sur un trafic sexuel ayant eu lieu à Rome, où des hommes adultes ont abusé, en échange d’argent, de deux mineures âgées de 14 et 15 ans. Les faits sont déjà graves en soi, mais ce qui frappe le plus est la façon dont la presse italienne, quasiment à l’unanimité, les rapporte, en ajoutant constamment de nouveaux détails. Bien que l’âge des deux jeunes filles les fassent entrer de plein droit dans la Convention de Lanzarote sur la protection des mineurs contre l’exploitation et l’abus sexuel, les journaux continuent de parler de « baby prostituées ». Pourtant, les adultes qui ont des rapports sexuels avec des enfants et des jeunes adolescents sont, sans l’ombre d’un doute, des pédophiles.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

15 septembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME