Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Saint-Siège et Nations unies, ensemble pour la paix et le bien commun

· Le Pape François reçoit le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ·

Dans la matinée du mardi 9 avril 2013, au palais apostolique du Vatican, le Saint-Père François a reçu en audience le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, S.E. M. Ban Ki-moon qui a ensuite rencontré le secrétaire d’Etat, le cardinal Tarcisio Bertone, qui était accompagné par Mgr Antoine Camilleri, sous-secrétaire pour les relations avec les Etats.

La rencontre qui s’inscrit dans la tradition des audiences accordées par le Souverains Pontifes aux différents secrétaires généraux des Nations unies, entend manifester la satisfaction que le Saint-Siège nourrit pour le rôle central de l’Organisation dans la sauvegarde de la paix dans le monde, dans la promotion du bien commun de l’humanité et dans la défense des droits fondamentaux de l’homme.

Les entretiens cordiaux ont porté sur des thèmes d'intérêts réciproques, en particulier sur les situations de conflit et d’urgence humanitaire, surtout en Syrie, et d’autres comme celle de la péninsule coréenne et sur le continent africain où la paix et la stabilité sont menacées. La question de la traite des personnes, en particulier des femmes, ainsi que celle des réfugiés et des migrants a été abordée. Le secrétaire général de l’ONU, qui a entamé récemment son deuxième mandat dans cette charge, a exposé son programme pour les cinq prochaines années, axé, entre autres, sur la prévention des conflits, la solidarité internationale et le développement économique équitable et durable.

Le Pape François a aussi rappelé la contribution de l’Eglise catholique, à partir de son identité et avec les moyens qui lui sont propres, en faveur de la dignité humaine intégrale et pour la promotion d’une culture de la rencontre qui concourre aux plus hauts objectifs institutionnels de l’Organisation.

A son arrivée le secrétaire général a été accueilli dans la Cour Saint-Damase par un piquet de hallebardiers de la Garde suisse. Puis, accompagné par le préfet de la maison pontificale, S.Exc. Mgr Georg Gänswein, il est monté au deuxième étage où le Pape François l’a retrouvé dans la « sala del tronetto ». « Je viens au nom des Nations unies et je vous présente mes vœux pour le début de votre mandat », a dit en anglais Ban Ki-moon qui était accompagné par une suite de douze personnes, parmi lesquelles la responsable du programme de désarmement. Il a ensuite dit considérer comme « un grand honneur » de pouvoir rencontrer le Pape, qu’il a défini comme « un des leaders spirituels du monde ». Dans la bibliothèque privée, le secrétaire général a ensuite souligné que « le Saint-Siège et l’ONU ont des idées et des objectifs communs ». Le Pape Bergoglio a dit se réjouir lui aussi de cette visite. A suivi un entretien privé qui a duré une vingtaine de minutes, en présence d’un official de la secrétairerie d’Etat qui a rempli le rôle d’interprète. A l’issue de la rencontre a eu lieu le traditionnel échange des dons: le secrétaire général a offert un livre à la couverture bleue et portant l’emblème doré de l’ONU et qui renferme la « Charte des nations unies » en six langues (anglais, français, russe, espagnol, chinois et arabe). Le Pape François l’a ouvert et feuilleté, notant la dédicace du secrétaire général Ban Ki-moon. Le Saint-père a offert en échange une cadre-mosaïque  de  Rome avant de se rendre personnellement vers ses hôtes pour leur offrir un chapelet.

Enfin le secrétaire général a pris congé en formant des « vœux de tous biens » au Pape François.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

23 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME