Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Renouvelé

· L'hebdomadaire en langue italienne ·

C'est à la fois nouvelle et ancienne que se présente à partir d'aujourd'hui l'édition hebdomadaire en italien de L'Osservatore Romano. Nouvelle parce qu'elle accentue plusieurs caractéristiques par rapport au quotidien, dans un développement cohérent avec le renouveau permanent du journal du Saint-Siège et dans le cadre de la nécessaire réforme actuelle des médias du Vatican. Ancienne parce qu'elle a presque soixante dix ans de vie: en effet, le premier numéro sortit le 19 janvier 1948, ouvrant la voie aux six autres éditons en différentes langues, presque toutes nées peu après le concile, ce qui n'est certainement pas un hasard. Nouvelle en raison de sa ligne éditoriale ouverte et de son graphisme aéré, qui s'inspirent de celui du quotidien et surtout du mensuel «femmes église monde», qui y sera joint chaque mois. Ancienne parce que certains de ses éléments se retrouvent déjà présents dans les périodiques illustrés publiés à partir des années trente dans le minuscule Etat qui venait de se constituer, en particulier dans la revue hebdomadaire qui sortira pendant presque un demi siècle.

La structure de l’hebdomadaire s'articulera en suivant les quatre sections du quotidien: information vaticane, internationale, culturelle et religieuse. Naturellement les nouvelles vaticanes restent fondamentales, comprenant une documentation des textes du Pape sélectionnés par rapport à celle complète publiée par le quotidien (et que l'on peut facilement trouver sur les sites du journal et du Saint-Siège) et une revue de l'activité du Pape. Les trois autres sections offriront un choix d'articles publiés dans le quotidien. Chaque section sera enrichie par de nouvelles rubriques dans lesquelles s’alterneront des laïcs et des catholiques (Luciano Violante et Antonio Zanardi Landi pour l’international, Dario Fertilio et Roberto Righetto pour l'actualité culturelle), et par des contributions écrites par des représentants de religions et de confessions chrétiennes différentes (Zouhir Louassini, Anna Foa, Marcelo Figueroa, Gualtiero Bassetti), avec une méditation d'Enzo Bianchi sur la lecture évangélique du dimanche.

Né d'une confrontation passionnée entre les collègues femmes et homme qui collaborent au quotidien et au mensuel, cet hebdomadaire renouvelé désire dans sa spécificité intégrer l'information quotidienne de L'Osservatore Romano, aujourd'hui accessible dans sa totalité et gratuitement sur son site, et pallier ainsi de cette manière la chronique «étroitesse de son rayon de diffusion», à propos duquel écrivait déjà il y a plus d'un demi siècle le cardinal Montini. Dans le but de devenir un écho journalistique du Pape, «un homme qui, à travers la contemplation de Jésus Christ et l'adoration de Jésus Christ» est en train d'aider «l'Eglise à sortir d'elle-même», selon la description missionnaire radicale qu'en fit l'archevêque de Buenos Aires quatre jour avant d'être élu successeur de l'apôtre Pierre.

g.m.v.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 août 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME