Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Pas d’échecs pour les religieuses

Parmi les innombrables championnats d’échecs figure également la Clericus Chess, parvenue cette année à sa cinquième édition, avec une nouveauté : la compétition n’est plus réservée aux prêtres, parce que désormais, pourront également y participer les diacres, les séminaristes de toute nationalité, les servants d’autel et les religieux, y compris donc les sœurs et les moniales de tout ordre reconnu par le Saint-Siège. L’initiative, prévue à Rome le 30 novembre et le 1er décembre, se conclura par un classement international, et un pour le titre italien. Mais quelques semaines avant le début de la compétition, Giuseppe Sgrò, responsable de l’organisation, a communiqué qu’aucune femme ne participera de fait à la compétition : « La vérité est que les religieuses ne peuvent pas quitter leur activité, elles n’ont personne pour les remplacer, à la différence des prêtres qui, avec l’accord de leur évêque, se font remplacer par un vicaire pendant les journées de la compétition ».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

15 septembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME