Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Marcher ensemble

«J'espère qu'à l'avenir les femmes accompliront beaucoup». C'est ce qu'écrivait Mary Ward il y a quatre siècles en réfléchissant sur le rôle des femmes dans l'Eglise et dans le monde. Ce numéro de Femmes Eglise Monde veut rendre témoignage au travail, justement précieux, que les femmes ont accompli, et continuent à accomplir, comme membres vivants de l'Eglise et d'autres cultures et traditions religieuses. Il le fait, en l’occurrence, à partir d'un aperçu de l'engagement des femmes dans les Universités catholiques et les Facultés théologiques, en particulier en Italie.

Lors de la table ronde «La voix de femmes», sous la direction de Silvia Guidi, des théologiennes, des biblistes, des historiennes, des philosophes raisonnent, au nom de toutes les femmes, sur les présupposés qui contribuent à faire apparaître de manière plus distincte, dans le domaine des recherches et des disciplines de chacune, la sensibilité et la manière de penser féminine. Ces présupposés vont de la «connaissance des modalités différentes de lire l'être femme au sein de l'Eglise», à la nécessité de redécouvrir «une tradition des femmes qui cependant parle, cependant est vivante», à l'application d'une rigueur sérieuse dans l'élaboration des catégories de l'étude et de la recherche de la différence de genre. A la sensibilité féminine appartiennent, selon certaines, le désir d'intensifier les connexions entre la création artistique, la théologie et la spiritualité et également la capacité, réaffirment d'autres, de trouver des corrélations entre des domaines apparemment éloignés et distants. Mais ce qui, en particulier, rassemble ces voix en conversation entre elles est le désir de se prodiguer en général pour une culture de réciprocité entre homme et femme, dans une relation libre de tout assujettissement, dans la conscience que l'Eglise elle aussi, comme peuple de Dieu, a besoin que toutes les énergies masculines et féminines s'unissent pour son évangélisation. Le défi semble donc être celui de collaborer, de partager des espaces, de combattre le cléricalisme sous toutes les formes selon lesquelles il se présente, ainsi que de prier et de penser ensemble, hommes et femmes ensemble. En les écoutant avec une plus grande attention, parvient également de ces voix, bien que de manière indirecte, l'invitation très concrète à toutes les femmes pour qu'elles agissent ensemble avec loyauté et confiance, en transmettant aux jeunes générations le désir de participer à un processus renouvelé d'“humanisation”, auquel fait allusion Carola Susani dans sa recension, et d'accueil de voix “autres”, dans lesquelles il est toujours possible de trouver des points fructueux de rencontre et de dialogue, comme nous le montre bien Shahrzad Houshmand Zadeh dans son article sur «Marie dans le Coran».

Ces voix de femmes sont surtout destinées à inspirer le groupe du Comité de direction de ce journal dans son effort de retracer la route, de calibrer le pas, d'identifier l'objectif d'un chemin déjà commencé il y a sept ans. «Il faut ouvrir un chantier», avait déclaré le Pape François aux journalistes sur le vol de retour de Rio de Janeiro, le 28 juillet 2013. Femmes Eglise Monde est prêt à l'ouvrir avec courage, avec amour et dans la liberté, dans la fidélité à la Parole, en vue d'un unique objectif, celui de donner la juste reconnaissance et les justes opportunités à l’œuvre féminine dans chaque domaine, social et religieux et, dans le même temps, favoriser la communion et l'unité ecclésiale. «L'enjeu», en reprenant l'expression d'Anne-Marie Pelletier, est une authentique conversion de l'âme permettant à la relation homme-femme de trouver un équilibre au bénéfice des femmes, de la société et des diverses confessions. Cela ne sera possible qu'en conjuguant l'expérience et la voix des hommes et des femmes dans un chemin commun, privé de subordination et d'assujettissement.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

16 décembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME