Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

L'odorat

Avec ce numéro la rédaction interrompt, après sept ans, la publication de « femmes église monde ». Nous constatons, en effet, que les conditions n’existent plus pour continuer notre collaboration avec « L’Osservatore Romano ». Le mensuel était né d’une initiative féminine autonome, réalisé par un groupe de femmes qui s’étaient rassemblées au cours des années, et il avait été approuvé et soutenu par deux Papes, Benoît XVI et François. Il s’agissait pour le Vatican d’une expérience nouvelle en raison de son autonomie, récompensée par l’attention et l’intérêt dont le mensuel, publié en espagnol par « Vida Nueva », en français par « La Vie » et diffusé en anglais sur le réseau, jouit dans les médias du monde entier.

John William Waterhouse « L’esprit de la rose » (détail, 1908)

Cette ligne n’a pas trouvé le soutien de la nouvelle direction de L’Osservatore Romano, plutôt orientée à affaiblir « femmes église monde », en lançant des collaborations et des initiatives qui apparaissent concurrentielles, avec pour effet de mettre les femmes les unes contre les autres au lieu de solliciter des confrontations ouvertes, et elle démontre ainsi ne pas considérer les membres de la rédaction comme des interlocuteurs suffisamment “fiables”.

On revient ainsi à la sélection des femmes qui vient d’en-haut, au choix de collaboratrices qui assurent l’obéissance, et l’on renonce à toute possibilité d’ouvrir un vrai dialogue, libre et courageux, entre des femmes qui aiment l’Eglise dans la liberté et des hommes qui en font partie. On revient à l’autoréférentialité cléricale et l’on renonce à cette parrhésie si souvent demandée par le Pape François, dans la parole et dans le magistère duquel nous nous reconnaissons tant.

En conséquence, nous ne pouvons que déclarer notre travail comme conclu, brusquement interrompu, bien qu’il y ait encore des projets en cours — par exemple l’approfondissement des cinq sens — et des articles commandés, voire même écrits. Mais nous considérons ce choix nécessaire pour sauvegarder notre dignité et éviter ainsi le processus de détérioration malheureusement déjà en cours. (lucetta scaraffia)

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

19 novembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME