Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

L'Inde déclare la guerre à la faim

· Le gouvernement lance le plus grand programme d'assistance du monde ·

Le gouvernement indien a lancé un vaste programme pour la distribution de nourriture à prix réduit pour environ huit cents millions de personnes, soit 70% de la population. Comme le rapportent les médias indiens, sur la base du programme, chaque famille pourra avoir droit chaque mois à cinq kilos de riz et autres céréales à un prix allant de une a trois roupies le kilo (de deux à quatre centimes d'euro). La mesure, appelée National food security bill, était attendue depuis longtemps et représente l'une des principales promesses électorales du parti majoritaire du Congrès et en particulier de son leader, Sonia Gandhi. La dépense pour l'Etat  est estimée à vingt-deux milliards de dollars et pour cette raison, les experts ont défini la mesure comme le plus grand programme d'assistance sociale du monde.

Selon certains critiques, la décision du gouvernement de New Delhi de lancer le  vaste programme (qui devra quoi qu'il en soit être approuvé par le Parlement au cours des  prochaines semaines) serait une manœuvre politique en vue des élections législatives, prévues pour le printemps 2014.

Sur la base des récentes statistiques des Nations unies, l'Inde fait face à une situation de pauvreté extrême (27% de la population), de faim et de mortalité infantile, et est encore loin d'atteindre certains des objectifs de développement pour le millénaire fixés par les 191 Etats-membres des Nations unies en 2000 qui prévoient, entre autres, l'annulation quasi-totale du taux d'indigence et de malnutrition (celle des jeunes en Inde a atteint 40%). Un signal jugé grave par les analystes, parce qu'il frappe l'une des plus fortes économies émergentes. Bien qu'elle ait atteint une réelle croissance économique au cours de la dernière décennie, l'Inde est encore la nation qui a le plus grand nombre d'enfants sous-alimentés dans le monde.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

16 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME