Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Le Conseil de sécurité approuve la résolution sur la Syrie

· Un accord a été atteint sur le texte ·

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'apprête à approuver aujourd'hui la résolution sur la Syrie. Le vote est prévu pour 20h00, heure de New York. Le projet, qui sera présenté conjointement par la Russie et les Etats-Unis, a été concordé après des semaines de confrontation diplomatique intense, et ne prévoit pas de références immédiates au chapitre 7 de la Charte de l'ONU, qui autorise des interventions armées. Il envisage toutefois « dans le cas de non-respect de cette résolution, y compris le transfert ou l'utilisation non autorisés d'armes chimique, de la part de quiconque en Syrie, d'imposer des mesures conformément au chapitre 7 », à travers une éventuelle résolution successive. Le projet, divisé en 22 paragraphes, fait  référence à l'utilisation de gaz nervin le 21 août dernier à la périphérie de Damas, sans en indiquer par ailleurs la responsabilité, qui selon certains serait du gouvernement du président syrien Bashar Al Assad, tandis que d'autres accusent les rebelles. Quoi qu'il en soit, a été exprimée la « forte conviction que les auteurs de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie doivent être considérés comme coupables de ces actions ».

Le document impose à la Syrie l'interdiction d'utiliser, de produire, d'acquérir ou de transférer tout type d'arme chimique, en soulignant que cela concerne toutes les parties impliquées dans la crise. Le projet affirme également que tous les pays doivent s'abstenir de fournir tout type de soutien à quiconque tenterait de produire ou de transférer ces armes. Parmi les points centraux du texte, est réitérée  la décision de l'Organisation pour la prévention des armes chimiques (OPAC) du 20 septembre 2013, qui contient les procédures sur le désarmement de l'arsenal syrien et impose à la Syrie de respecter cette décision et de coopérer pleinement. Le respect des principes de l'OPAC et du Conseil de sécurité de l'ONU sera vérifié sur une  « base régulière » tous les 30 jours après l'adoption de la résolution.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

17 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME