Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Le baiser aux pauvres de Rome

· Le Pape François à la Maison Don de Marie ·

« Je ne vous ai pas salué? Alors venez, venez! ». Mardi soir, le Pape François était sur le point de prendre congé de la maison Don de Marie lorsqu'il s'est aperçu qu'il n'avait pas serré la main à un petit groupe de personnes assistées par les religieuses Missionnaires de la Charité. Et ainsi, il leur a fait signe de s'approcher, en ouvrant grands les bras pour les serrer contre lui, une par une, dans un baiser. Parce c'est avant tout la visite d'un père que le Pape a accomplie à la Maison qui depuis vingt-cinq ans, accueille les pauvres de Rome « à la frontière entre l'Italie et le Vatican ». Un père venu pour saluer personnellement, écouter, embrasser et bénir tous ceux qui vivent l'expérience de la pauvreté, de la souffrance, de la marginalisation. Un père venu dire « merci » à des personnes qui, a-t-il rappelé, sont « le visage de Jésus ». Ses paroles improvisées prononcées au terme de son discours écrit, lui ont valu des applaudissements. Des paroles qui ont ému tous ceux qui trouvent ici un repas et un endroit où dormir. Et ce « bonsoir » que le Pape a adressé au début de la rencontre aux pauvres a également suscité l'émotion; et eux, en chœur, ont répondu par un « bonsoir » très ému.

Le Pape est arrivé à 17h30 dans la cour de la Maison où, à côté de la grande statue de mère Teresa, avait été placée une image de la Vierge. Les religieuses ont placé une guirlande de fleurs autour du cou du Pape en signe de bienvenue.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

18 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME