Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

L’avenir de la France
se joue dans les écoles

· Le secrétaire général de l’épiscopat sur l’importance d’éduquer au respect des différences ·

« Il existe dans le pays un rapport difficile avec le facteur religieux. Les mosquées ont été attaquées mais des juifs ont été tués et certains sites internet catholiques ont été l’objet d’attaques pirates ce weekend. Nous devons alors permettre que chaque religion trouve sa juste place dans ce système français fondé sur la laïcité et demander à la société et à l’Etat de le garantir ». 

C’est ce qu’affirme Mgr Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire général et porte-parole des évêques français, qui revient sur les tragiques actes de terrorisme qui ont secoué le monde entier et auquel, comme on le sait, le conseil permanent de l’épiscopat français, au lendemain de la grande manifestation sur les places à Paris, a consacré une note intitulée « Quelle société voulons-nous construire ensemble? », dans laquelle ils invitent à multiplier les efforts dans le domaine éducatif.

Mgr Ribadeau Dumas, interrogé par l’agence Sir, s’arrête précisément sur cet aspect et considère que « les musulmans, qui sont les victimes directes et indirectes de ces attaques, ont un travail important à faire dans le domaine de l’éducation pour permettre à leurs fidèles de vivre la société française comme une opportunité et non pas comme une agression ». En somme, « notre avenir se joue à l’école et dans les universités pour permettre aux jeunes d’assumer les différences et de les connaître, et de comprendre qu’il est possible non seulement de les accepter, mais également de les apprécier ».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

18 janvier 2020

NOUVELLES SUR LE THÈME