Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

La valeur de la souffrance inexplicable

· La rencontre du Pape avec un groupe d’enfants malades venus de Pologne ·

«Merci de cette visite et merci pour les prières que vous faites pour l’Eglise. Vous faites tant de bien à l’Eglise avec vos souffrances, des souffrances inexplicables. Mais Dieu connaît les choses et aussi vos prières». C’est avec ces mots que le Pape François a écouté et embrassé vingt enfants polonais malades de cancer et de leucémie, venus de  Wrocław pour le rencontrer ce matin, samedi 30, dans la salle du Consistoire. Avec une affection particulière, le Pape a salué toutes les personnes présentes, à commencer par  Mateusz — âgé de deux ans, le plus petit du groupe — et Katarina, une petite fille atteinte du syndrome de down. Le Pape François a également eu des paroles et des gestes d’encouragement pour leurs parents. Tous ont été présenté au Saint-Père par l’archevêque polonais Zygmunt Zimowski, président du Conseil pontifical pour la pastorale des services de la santé. Avec lui se trouvait Krzystof Bramorski, le volontaire qui a organisé l’initiative, Marek Michalak, garant national polonais pour l’enfance et l’adolescence, et  Alicja Chybicka, dirigeante de la clinique pédiatrique hématologique et oncologique. Mais les protagonistes de l’audience ont été les enfants. Ils ont tenu à nous dire qu’aujourd’hui ils se sentent  «les représentants de tous leurs amis — les enfants hospitalisés sont plus de deux mille — qui n’ont pas pu sortir de l’hôpital pour venir à Rome». Et, a-t-il ajouté, ils sont venus  «également pour donner voix» aux enfants de leur âge qui dans le monde entier «sont victimes de violences et qui vivent dans la pauvreté». Ils ont apporté de nombreux dons au Pape, également au nom de leurs amis: surtout de nombreuses couronnes du rosaire qu’ils emporteront à présent, bénies par le Pape, dans leurs chambres d’hôpital.

La journée romaine des enfants a commencé à 9h00 avec une Messe à Saint-Pierre. Elle a précisément été présidée par S.Exc. Mgr  Zimowski qui les a ensuite accompagnés prier sur la tombe de Jean-Paul II qui avait reçu une délégation de l’hôpital, il y a neuf ans. «Cela a été touchant de voir — dit le prélat à notre journal — avec quelle intensité ils ont prié pour leur santé et aussi pour avoir la force de vivre cette expérience de souffrance». Précisément en indiquant le témoignage de  Karol Wojtyła, Mgr Zimowski leur a rappelé  «que la souffrance n’est jamais inutile».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME