Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

La paix qui fait sourire le cœur

· ​Messe à Sainte-Marthe ·

La paix est le « grand don de Jésus », le « don du congé » laissé aux disciples – « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » – et le trésor précieux qui caractérise un chrétien. C’est la véritable paix, pas la banalité tranquille, mais la paix « profonde », celle qui « fait sourire le cœur » même parmi toutes les épreuves, toutes les difficultés, toutes les "tribulations" » que l’on rencontre dans la vie.

En partant de l’Evangile du jour (Jean 14, 27-31), dans l’homélie de la Messe du mardi 21 mai, le Pape François s’est arrêté pour réfléchir sur le « grand don de Jésus à nous tous, aux disciples : vivre en paix ». Et il l’a fait en le mettant immédiatement en relation avec une autre réalité qui semble en opposition, celle des tribulations (Acte des apôtres 14, 19-28) qui présente Paul qui est lapidé et persécuté à Listra.

Face à « tant de souffrances », le Pape s’est demandé : « Mais où est la paix de Jésus ? ». Et dans ce sens, il a ajouté le souvenir du moment où « le Seigneur Jésus révèle à Ananie le mystère de Paul » et « lui dit : "Il devra beaucoup souffrir pour moi". Je lui ferai voir ces souffrances ». « La paix de Jésus, va avec cette vie de persécution, de tribulation ». Mais quelle paix ?

Il s’agit d’« une paix qui est enfouie très profondément au-dessous de toutes ces choses. Une paix que personne ne peut ôter, une paix qui est un don, comme la mer où les profondeurs sont tranquilles, et la superficie agitée par les vagues ». Et « vivre en paix avec Jésus signifie avoir cette expérience à l’intérieur, qui demeure au cours de toutes les épreuves, toutes les difficultés, toutes les "tribulations" ».

Cette paix, « la paix de Jésus », « est un don » et « nous ne pouvons pas l’avoir à travers les moyens humains, en allant chez un médecin qui nous donne la paix ou en prenant des anxiolytiques ». Cette paix est bien autre chose : « c’est l’Esprit Saint en nous et cet Esprit Saint nous donne la force ».

Parce que la paix « nous enseigne à aller de l’avant dans la vie ». Et « elle nous enseigne à supporter ». A cet égard, le Pape s’est arrêté sur la signification du terme "supporter" : « un terme dont nous ne connaissons pas bien la signification », mais qui est « un terme très chrétien, qui signifie porter sur ses épaules ». Ou encore : « Porter sur ses épaules la vie, les difficultés, le travail, tout, sans perdre la paix ». Plus encore : « Porter sur ses épaules et avoir le courage d’aller de l’avant ». Mais cela, a-t-il expliqué, ne se comprend que « quand il y a l’Esprit Saint à l’intérieur qui nous donne la paix de Jésus ».

En effet, il arrive que les hommes, dans la façon de vivre actuelle, se retrouvent souvent dans un état de « nervosité fervente, nerveux : "Qu’arrivera-t-il, que dois-je faire..." ». Dans certains cas, on peut tout faire, se charger de devoirs, « mais sans perdre la paix ». Parce que si tout cela « me fait perdre la paix, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Mais si tu peux faire tout cela et ne pas perdre la paix, les choses vont bien ».

Il faut donc demander au Seigneur « ce don de la paix ». C’est lui-même, a expliqué le Pape, qui l’a promu : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix, mais pas comme la donne le monde ». Une promesse qui explique la nature même du don : « Le monde donne une autre paix : sois tranquille, tu as de l’argent à la banque, il ne te manque rien, tu peux aller de l’avant, sois tranquille ». La paix de Jésus, en revanche, va au-delà, « elle va jusqu’aux difficultés les plus dures » et « reste là. C’est la paix qui te donne le courage d’aller de l’avant, la paix qui fait sourire ton cœur ».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 septembre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME