Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

La discussion sur le primat dans l’Eglise

· Constantinople répond au document approuvé par le synode orthodoxe russe ·


« Le primat de l’archevêque de Constantinople n’a rien à voir avec les diptyques, qui expriment simplement une classification hiérarchique, qu’en termes contradictoires le texte du patriarcat de Moscou admet implicitement mais nie explicitement. Si nous parlons de la source d’un primat, alors la source du primat est la personne même de l’archevêque de Constantinople, qui en tant qu’évêque est une personne « entre pairs », mais en tant qu’archevêque de Constantinople est premier-hiérarque sans pairs, primus sine paribus » : c’est ainsi que se conclut le document intitulé précisément Primus sine paribus, écrit par le métropolite de Bursa, Elpidophoros Lambriniadis, réponse explicite du patriarcat œcuménique de Constantinople au texte – adopté par la session du synode de l’Eglise orthodoxe russe qui s’est déroulée les 25 et 26 décembre 2013 – concernant la position du patriarcat de Moscou sur le primat dans l’Eglise universelle.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME