Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

A la découverte de la Beauté

· ​Présentation de la troisième lettre de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique ·

Le temps n’est plus d’une spiritualité individuelle, mais d’une spiritualité de communion, car l’Eglise n’est pas un chemin que l’on parcourt seul, mais ensemble. C’est un véritable sursaut qui a été demandé par le cardinal João Braz de Aviz à toutes les personnes consacrées. L’occasion a été donnée par la présentation de la troisième lettre du dicastère intitulée “Contemplate. Ai consacrati e alle consacrate sulle tracce della Bellezza” [Contemplez. Aux consacrés hommes et femmes sur les traces de la Beauté], publiée par la Librairie éditrice vaticane.

Au cours de la rencontre, qui s’est déroulée ces jours derniers à l’université pontificale urbanienne, le préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique a fait référence à la Trinité pour faire comprendre que c’est dans cette optique que doit être revue chaque relation, y compris également le rapport entre autorité et obéissance dans les instituts. En effet, ce dernier devrait être un rapport dans lequel on recherche ensemble la volonté de Dieu.

Le cardinal a ensuite rappelé qu’entrer dans la contemplation signifie toujours plus recréer la relation avec Dieu et entre nous. Et considérant Dieu comme Trinité, il est nécessaire de faire son expérience en vivant la relation d'amour dans la profondeur de la solitude et du silence. D’où l’invitation à reconnaître que, dans l’autre, il y a quelque chose d’important pour arriver à Dieu: un comportement qui n’est pas toujours facile, mais qui doit toutefois être redécouvert en apprenant l’humilité de Jésus, qui se fait enfant dans le mystère de Noël. Pour finir, le cardinal a annoncé que la prochaine lettre, la quatrième et dernière, sera consacrée à la mission.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

25 janvier 2020

NOUVELLES SUR LE THÈME