Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

La dame de fer

· Le film ·

La dame de fer, la leader politique de sexe féminin la plus dure du XXème siècle, dans le film The Iron Lady (2011) de Phyllida Lloyd, est présentée sous l’angle de la faiblesse : il s’agit d’une personne âgée avec des problèmes de mémoire, qui refuse surtout la mort de son mari, toujours au deuxième plan dans sa vie, mais qui a été au contraire fondamental pour son équilibre, avec lequel elle s’obstine à poursuivre le dialogue  quotidien. Un mari qui a su accepter la fille revêche du quincailler, très ambitieuse et intelligente, concrète et pleine de courage, qui a été capable d’aller au-delà des préjugés misogynes de ses collègues en politique sans faire appel à aucune idéologie féministe, mais en démontrant seulement d’être plus capable qu’eux. Mais par chance, dans le film, est donnée sa place à la coquetterie de Margaret Thatcher, à sa passion pour les sacs à main et pour les couleurs pastels, à sa rivalité toute féminine avec la reine Elisabeth. Nous faisant comprendre que même une dame de fer a sa manière féminine de gérer le pouvoir. (@LuceScaraffia)

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME