Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

La carte d’identité du chrétien

· Messe à Sainte-Marthe ·

Les béatitudes sont «la carte d’identité du chrétien». C’est pourquoi le Pape François — dans l’homélie de la Messe célébrée lundi matin, 9 juin, dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe — a invité à reprendre en main ces pages de l’Evangile et à les relire plusieurs fois, pour pouvoir vivre jusqu’au bout un «programme de sainteté» qui va «à contre-courant» par rapport à la mentalité du monde.

Le Pape a rappelé point par point le passage évangélique de Matthieu (5, 1-12) proposé par la liturgie. Et il a reproposé les béatitudes en les insérant dans le contexte de notre vie quotidienne. Un discours, a reconnu le Pape, «très à contre-courant» par rapport à ce «qui est habituel, à ce que l’on fait dans le monde». «Les richesses — a-t-il ajouté — ne te garantissent rien. Et même: quand le cœur est riche, il est tellement satisfait de lui-même, qu’il n’a pas de place pour la parole de Dieu». C’est pour cela que Jésus dit: «Heureux les pauvres en esprit, qui ont le cœur pauvre pour que le Seigneur puisse entrer». Et aussi: «Heureux les affligés, car ils seront consolés». «Heureux les doux», a continué le Pape, est une expression forte, surtout «dans ce monde qui, depuis le début, est un monde de guerre; un monde où l’on se querelle partout, où il y a de la haine partout». «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice» est une autre grande affirmation de Jésus, adressée à ceux qui «luttent pour la justice, pour que la justice règne dans le monde». La réalité nous révèle, a remarqué l’Evêque de Rome, combien il est «facile d’entrer dans les groupes de la corruption», de faire partie de «cette politique quotidienne du do ut des» où «les affaires sont tout». Et, a-t-il ajouté, «combien de personnes souffrent à cause de ces injustices!». Et encore, «heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde». Il s’agit, a-t-il expliqué, de «ceux qui pardonnent, qui comprennent les erreurs des autres». «Heureux les cœurs purs» est ensuite une phrase de Jésus qui se réfère à ceux qui «ont un cœur simple, pur, sans salissure: un cœur qui sait aimer avec cette pureté si belle». Enfin, en proclamant «heureux les persécutés pour la justice», Jésus rappelle «combien de personnes ont été persécutées» et «ont été persécutées simplement pour avoir lutté pour la justice».

Donc, a précisé le Pape, «tel est le programme de vie de que nous propose Jésus». Un programme «très simple mais très difficile» en même temps. Voilà la route, a-t-il expliqué, pour «vivre la vie chrétienne au niveau de la sainteté».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 février 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME