Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Je viendrai vous voir

· ​A l’Angelus le Pape renouvelle sa proximité aux populations d’Italie centrale et annonce qu’il se rendra dans les zones frappées par le séisme ·

Le Pape François se rendra parmi les populations frappées par le séisme qui a dévasté l’Italie centrale pour apporter « en personne le réconfort de la foi, l’étreinte du père et du frère, et le soutien de l’espérance chrétienne ». C’est le Pape lui-même qui l’a annoncé lors de l’Angelus récité le dimanche 28 août avec les fidèles place Saint-Pierre.

Au terme de la prière mariale, avant de saluer les groupes présents, le Pape a voulu renouveler sa « proximité spirituelle » aux habitants du Latium, des Marches et d’Ombrie, victimes du tremblement de terre. « Je pense en particulier – a-t-il dit – aux habitants d’Amatrice, d’Accumoli, d’Arquata et de Pescara del Tronto, de Norcia. Encore une fois, je dis à ces chères populations que l’Eglise partage leur souffrance et leurs préoccupations ».

Après avoir invité à prier « pour les défunts et pour les survivants », François a eu des paroles de gratitudepour « la sollicitude avec laquelle œuvrent les autorités, les forces de l’ordre, la protection civile et les volontaires » : une sollicitude – a-t-il souligné – qui « démontre combien la solidarité est importante pour surmonter des épreuves aussi douloureuses ». C’est dans cet esprit qu’il a annoncé aux populations des zones touchées : « J’espère moi aussi venir vous voir dès que possible ».

Auparavant, le Pape avait commenté les deux paraboles évangéliques proposées par la liturgie et centrées sur les valeurs de la gratuité. « L’histoire – avait-il entre autres souligné – enseigne que l’orgueil, l’arrivisme, la vanité, l’ostentation sont la cause de nombreux maux. Et Jésus nous fait comprendre la nécessité de choisir la dernière place, c’est-à-dire de chercher à rester petit et caché ». D’où, en particulier, l’invitation à se faire « la voix de celui qui n’a pas de voix » et à « ouvrir notre cœur » en partageant « les souffrances et les angoisses » des pauvres, de ceux qui ont faim, des exclus, des réfugiés, et de tous ceux qui sont rejetés par la société et par les abus des plus forts ».

Après l’Angelus, le Pape a rappelé la béatification de sœur Maria Antonia de San José, en Argentine, ainsi que la célébration, le 1er septembre prochain, de la journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création.

Angelus du Pape  

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

21 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME