Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Fontaine rouge

· A Rome la veillée de prière pour dénoncer le martyre des chrétiens ·

Une image choc pour soustraire les consciences à l'indifférence : vendredi 29 avril, à 20 heures, le marbre blanc de la fontaine de Trevi sera coloré de rouge par un faisceau de lumière pour rappeler le sang des martyrs chrétiens persécutés dans de nombreuses régions du monde. Et le sang est précisément le symbole des chrétiens en Syrie : en témoigne l'évêque chaldéen d'Alep, Mgr Antoine Audo, qui vendredi soir sera en première ligne, devant la célèbre fontaine romaine, pour participer à la veillée promue par la section italienne de l'association Aide à l'Eglise en détresse (AED) pour « déchirer le voile du silence ».

L'évêque syrien prendra la parole pour raconter la gravité de la situation et dénoncer avec force l'inertie des puissants. Face à la fontaine rouge sang, Mgr Audo demandera instamment d'agir promptement car son peuple en Syrie souffre et fuit pour échapper à une mort certaine. Pourtant, sous les bombes et dans la précarité la plus absolue, le pasteur chaldéen maintient ferme son espérance.

L'Eglise, qui est en Italie, n'a pas manqué d'apporter son soutien à l’initiative. « Empourprer la fontaine de Trevi – écrit le cardinal Angelo Bagnasco, président de la Conférence épiscopale italienne – sera l'occasion d'offrir à tous un signe de la présence, encore aujourd'hui, du martyre, et pour élever vers le Seigneur une prière en faveur des chrétiens persécutés et de tous ceux qui sont opprimés, dans le souhait qu'une sensibilité accrue sur ce thème porte, chez de nombreuses personnes, des fruits d'engagement et d'implication active ».

Le président international d'AED, le cardinal Mauro Piacenza – qui interviendra à la veillée – a donné les raisons du choix d'effectuer un acte au fort contenu symbolique en indiquant que de Rome s'élèvera « une voix dérangeante, prophétique, qui provoque et incite à faire l'unique chose nécessaire : donner à manger à celui qui est affamé de pain et justice, voyant en lui Jésus ». Les paroles de Jésus, du reste, sont claires : « S'ils m'ont persécuté, vous aussi ils vous persécuteront » (Jn 15, 20). Voilà pourquoi « tant qu'il y aura des chrétiens, il y aura des persécutés, des pauvres et des personnes sans défense ».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

21 août 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME