Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Doublement victimes

Au cours des six premiers mois de 2016, 3600 femmes nigérianes sont arrivées en Italie, mais 80 pour cent n'ont devant elles qu'un seul destin : la prostitution. L’alarme a été lancée par l'Organisation internationale pour les migrations, qui a enregistré une croissance vertigineuse du phénomène depuis 2014, lorsque les nigérianes arrivées en Italie par la mer étaient seulement 1500. Les femmes nigérianes, en effet, arrivent à bord des canots avec des dizaines, voire des centaines, d'autres migrants. De cette manière, il est difficile pour les autorités de les identifier comme victimes de la traite.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

20 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME