Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Des solutions pacifiques pour la Libye

· ​Le Pape François prie pour l’Ukraine et rappelle les coptes égyptiens tués ·

Paix pour l’Ukraine, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, en particulier pour la Libye. Les zones de conflit les plus brûlantes dans le monde ont été au centre des préoccupations exprimées par le Pape au cours de l’Audience générale du mercredi 18 février, sur la place Saint-Pierre.

Après avoir effectué une catéchèse consacrée à la famille et axée en particulier sur la figure des frères, François a salué le pèlerinage ukrainien à l’occasion de la visite ad limina Apostolorum, assurant qu’il portait dans son cœur le désir d’«une paix durable» pour le pays. Il a ensuite rappelé à nouveau les vingt-et-un coptes égyptiens assassinés il y a trois jours «du seul fait d’être chrétiens» et il a invité les fidèles à prier pour les victimes du conflit, pour les blessés et les réfugiés. «Puisse la communauté internationale — a-t-il en particulier souhaité — trouver des solutions pacifiques à la difficile situation en Libye».

C’est précisément le drame des populations en fuite face aux violences qui déchirent le pays d’Afrique du Nord qui a été au centre de la rencontre — qui s’est déroulée dans la soirée du mardi 17 février, dans la résidence du Pape à Sainte-Marthe — avec la Garde côtière italienne engagée en Méditerranée. Huit officiers et sous-officiers ont raconté leurs expériences touchantes à François, qui a exprimé son appréciation et son encouragement pour le service accompli en mer et en particulier pour les difficiles opérations de secours de réfugiés et de migrants.

«Je vous remercie pour ce que vous faites car vous risquez votre vie» a-t-il dit entre autres. «Cela — a-t-il ajouté — vous honore, honore votre corps. J’ai vraiment de l’admiration pour vous; je me sens petit» devant «le travail que vous accomplissez en risquant votre vie et je vous remercie de tout cœur pour cela. Mais je vous soutiens comme je peux: avec mes prières de bonnes paroles et de l’affection».

Le Pape à l’Audience générale 

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

22 août 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME