Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Charles Taylor coupable d’atrocités au Sierra Leone

· Pour la première fois un chef d’Etat est condamné pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité ·

L’ancien président du Liberia Charles Taylor a été reconnu coupable par le Tribunal spécial de l’ONU pour le Sierra Leone, de crimes de guerres et de crimes contre l’humanité commis durant la guerre civile dans ce pays entre 1991 et 2001. Onze chefs d’accusations planaient au dessus de Taylor pour avoir fourni armes et assistance, en échange de diamants, aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) et pour avoir été directement responsable d'atrocités systématiques accomplies par des miliciens du RUF dans le pays frontalier. Taylor est le premier ancien chef d’Etat condamné par la justice internationale (l’ancien président serbe et yougoslave Slobodan Milesović mourut lors de son procès devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie)
La peine infligée à Taylor sera rendue publique le 30 mai. L’ancien président du Liberia, aujourd’hui âgé de 64 ans, effectuera sa peine dans une prison britannique, selon ce que rapporte le ministère des affaires étrangères de Grande-Bretagne. La peine maximale prévue par les statuts des tribunaux internationaux est de trente ans de réclusion.

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

21 octobre 2019

NOUVELLES SUR LE THÈME