Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Avec l'accueil
nous mettons tout en jeu

· François reçoit les participants au jubilé des opérateurs de pèlerinages et recteurs de sanctuaires ·

« Avec l'accueil, nous mettons tout en jeu ». C'est pourquoi ceux qui organisent et animent les pèlerinages, comme les recteurs de sanctuaires, sont appelés à offrir « un accueil affectueux, joyeux, cordial, patient ». C'est la consigne que François a remise dans la matinée de jeudi 21 janvier, dans la salle Paul VI, aux sept mille participants au jubilé de cette catégorie d'opérateurs pastoraux, arrivés des principaux lieux de piété populaire, d'une vingtaine de pays du monde.

« Se rendre en tant que pèlerins dans les sanctuaires est l'une des expressions les plus éloquentes de la foi du peuple de Dieu – a-t-il rappelé – et cela manifeste la piété de générations de personnes, qui avec simplicité ont cru et se sont confiées à l'intercession de la Vierge Marie et des Saints ». Du reste, a-t-il ajouté, « cette religiosité populaire est une forme authentique d'évangélisation, qui a besoin d'être toujours promue et valorisée », sans en minimiser l'importance. François a fait remarquer que le Pape Montini, en parlant de religiosité populaire, préférait l'appeler « piété populaire », tandis que l'épiscopat latino-américain dans le document d'Aparecida l'a définie de « spiritualité populaire ». « Les trois concepts – a-t-il commenté – sont valables, mais tous ensemble. Dans les sanctuaires, en effet, les gens vivent leur spiritualité profonde par des dévotions simples, mais très significatives », comme la prière au Christ crucifié, le rosaire ou la via crucis.

Après avoir souligné qu'il « serait une erreur de considérer que ceux qui se rendent en pèlerinage vivent une spiritualité non pas personnelle mais "de masse" », le Souverain Pontife a également expliqué que « le sanctuaire est réellement un espace privilégié pour rencontrer le Seigneur et toucher du doigt sa miséricorde », surtout à travers le sacrement de la confession. Enfin, François a approfondi le thème de l'accueil, soulignant que les « Evangiles présentent Jésus comme étant accueillant ».

Dans la même journée a été rendue publique la décision du Pape de modifier la rubrique du Missel romain concernant le lavement des pieds durant la Messe de la Cène du Seigneur, établissant que la participation au rite n'est plus seulement limitée aux hommes et aux jeunes.

Discours du Pape

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

18 janvier 2020

NOUVELLES SUR LE THÈME