Avis

Ce site utilise des cookies...
Les cookies sont de petits fichiers textes qui permettent d’améliorer votre expérience de navigation sur notre site. En navigant sur ce site vous autorisez l’utilisation des cookies. Vous trouverez davantage d’informations sur l’utilisation des cookies en consultant les Conditions d’utilisation.

Au cœur du continent asiatique

· Le cardinal-secrétaire d’Etat Pietro Parolin parle du voyage du Pape François en Corée ·

Le regard tourné vers l’ensemble du continent asiatique. Selon le cardinal-secrétaire d’Etat Pietro Parolin, tel est essentiellement le sens du voyage apostolique du Pape François en Corée, qui débute mercredi 13 pour se conclure lundi 18 août. C’est ce qu’il a dit dans l’entretien réalisée lundi 11 au Centre de télévision du Vatican en collaboration avec L’Osservatore Romano.

«L’importance de ce voyage – a précisé le cardinal en s’arrêtant sur les raisons qui ont inspiré la visite du Pape – est essentiellement liée à trois facteurs : le premier est le fait que le Pape, pour la première fois, se rend en Extrême Orient, une région du monde qui acquiert une importance de plus en plus marquée dans la politique et dans l’économie mondiale. Le Pape s’y rend pour s’adresser à tout le continent, pas seulement à la Corée. Bien sûr le voyage se déroule en Corée, mais il a comme destinataires tous les pays du continent, grâce précisément à cette célébration de la journée asiatique de la jeunesse, qui se déroulera en Corée et à laquelle participeront des délégations des jeunes des pays voisins ». Le troisième aspect enfin, a précisé le cardinal, est « celui de l’avenir : la jeunesse représente l’avenir, donc le Pape s’adresse à l’avenir de ce continent, il s’adresse à l’avenir de l’Asie ».

EDITION PAPIER

 

EN DIRECT

Place Saint-pierre

26 février 2020

NOUVELLES SUR LE THÈME